En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres

Musiques à St-Marc de Venise au temps de Gabrieli

Les classes de musique ancienne, de trombone et de chant du Conservatoire de Nantes redonnent vie à la musique de la Renaissance italienne, au temps de l’éblouissante Venise du XVIIIème siècle.

 

Une trentaine d’élèves des classes de musique ancienne, de trombone et de chant du Conservatoire investissent la Chapelle de l’Immaculée pour nous replonger dans le bouillonnement musical de Venise au XVIIIème siècle : une époque musicale florissante malgré les difficultés économiques que rencontrait le pays. Les Vénitiens préféraient alors s’adonner aux festivités et tous les voyageurs de passage ne manquaient pas d’être étonnés par l’intensité de la vie musicale de la ville.


« Lorque je cherche un autre mot pour exprimer le terme musique, je ne trouve jamais que le mot Venise » Friedrich Nietzsche


A l’époque, nombre de compositeurs sont inspirés par l’architecture particulière de la Basilique San Marco en jouant avec le nombre et la spatialisation des musiciens pour créer des effets sonores transcendants. La Basilique San-Marco acquiert ainsi une longue tradition d’excellence dans le domaine musical et les œuvres que Gabrieli y créa en firent l’un des compositeurs les plus réputés en Europe. Comme d’autres compositeurs avant et après lui (Monteverdi par exemple), il utilisa la particularité de la disposition de l’église, avec ses deux loges pour les chœurs se faisant face, pour créer de saisissants effets spatiaux. Plusieurs de ses pièces sont ainsi écrites de façon que l’on entende d’abord un chœur sur la gauche avant que le chœur situé à droite ne réponde (polychoralité).

Pour vivre ce que le voyageur ressentait alors à Venise, ce concert vous invite à un voyage imaginaire à la basilique Saint-Marc avec des pièces pour chœur et instruments d’Andrea Falconiero ; Girolamo Frescobaldi ; Giovanni Gabrieli et Michael Praetorius.

Et peut-être que, comme l’a écrit ce voyageur anglais Thomas Coryat en 1608 après avoir assisté à un concert, vous pourrez dire « pendant l’exécution, j’étais transporté avec Saint Paul au septième ciel ».

Avec les classes de flûte à bec (M.N. Visse), orgue (M. Bourcier), sacqueboute (L. Herbaut), viole de gambe (J.D. Bürki) et choeur (P.L.  Bonamy).

 

►SAMEDI 21 MARS 2020, 20H
Chapelle de l'Immaculée

Rue Malherbe - Nantes

Entrée libre, sans réservation, dans la limite des places disponibles.
Ce concert n'est pas adapté aux enfants de moins de 6 ans.

 

http://www.metmuseum.org/art/collection/search/435839

Aller sur le site de la Ville de Nantes